Notes
Les portes du Monde Intérieur.


http://www.sommeil-paradoxal.com
Chapitre 1 :

Totem (Dic. Robert) : Animal considéré comme l'ancêtre, et par suite le protecteur d'un clan.

Chaman (Dic. Robert) : Prêtre-sorcier, à la fois devin et thérapeute dans les civilisations d'Asie centrale et septentrionale et, par extension, dans d'autres civilisations.

Médium (Dic. Robert) : Personne réputée douée du pouvoir de communiquer avec les esprits.

Note de l'Auteur : L'esprit : Dans cette étude nous aborderons à de nombreuses reprises la notion de religion.
Afin d'éviter tout malentendu, qu'il me soit permis d'établir dès maintenant une distinction entre la Foi ou la croyance en un Vérité inaccessible qui semble animer tous les être humains sans exception et que nous n'aborderons pas ici, et les convictions personnelles basées sur des principes donnés comme intangibles alors que d'autres convictions peuvent affirmer le contraire en demeurant tout aussi indiscutables.
Ainsi, si la croyance semble avoir existé depuis toujours en l'homme, ce que nous étudierons ici sera essentiellement l'évolution des supports de celle-ci, établis pour l'expliquer, voire la justifier, supports qui ont varié au fur et à mesure du développement de la connaissance humaine.

Sigmund Freud (Larousse) : (1856-1939): Médecin autrichien, fondateur de la psychanalyse.

Conscience (Dic. Robert) : Faculté qu'a l'homme de connaître sa propre réalité et de la juger.

Le conscient (Dic. Robert) : L'ensemble des faits psychiques dont le sujet a conscience.

Inconscient (Dic. Robert) : Caractères de phénomènes qui, par nature, échappent à la conscience.

Onirique (Dic. Robert) : Relatif aux rêves. Qui évoque un rêve, semble sorti d'un rêve.

Karl Gustav Jung (Larousse) : (1875-1961) Psychiatre Suisse, disciple de Freud. Il s'écarta des thèses de son maître et créa la psychologie analytique.

Electro-encéphalogramme : Tracé obtenu par enregistrement de l'activité électrique cérébrale.

Sommeil lent : Phase du sommeil se caractérisant par une activité électrique cérébrale présentant des ondes lentes avec conservation du tonus musculaire.

Sommeil paradoxal : Phase du sommeil se caractérisant par une activité électrique cérébrale proche de l'état de veille avec atonie musculaire totale contrairement à ce qui se passe aussi bien dans les états de veille que de sommeil lent.

Pr Michel Jouvet (Wikipedia) : neurobiologiste français né le 16 novembre 1925 à Lons-le-Saunier.
Il est l'inventeur en 1961 du concept de sommeil paradoxal et l'auteur de la classification du sommeil en ses différents stades :
- sommeil lent, en raison des ondes lentes qui l'accompagent sur les tracés d'EEG, et sommeil paradoxal, durant lequel sont enregistrés des mouvements oculaires rapides.


Affect (Larousse) : Charge émotive liée à la satisfaction d'une pulsion.

Animaux à sang froid : (=poïkilothermes) animaux dont la température intérieure et, par voie de conséquences, l'activité motrice, est soumise aux conditions thermiques du milieu extérieur (vertébrés inférieurs, reptiles).

Néo-cortex : zone de développement cérébral apparue le plus récemment au cours de l'évolution des espèces.

Animaux à sang chaud : (=homéothermes) qui possèdent une régulation thermique permettant au corps de garder une température constante (mammifères).

Marsupial (Larousse) : mammifère d'un type primitif dont la femelle a une poche ventrale contenant les mamelles et destinée à recevoir les petits après la naissance.

Niels Henrik David Bohr : Physicien danois n é le 7 Ocobre 1885 à Copenhague, Danemark.Il est surtout connu pour son apport à l'édification de la mécanique quantique.

Atome (Dic. Robert) : - Selon les « atomistes anciens, élément constitutif de la matière, indivisible et homogène.
-Particule d'un élément chimique qui forme la plus petite quantité susceptible de se combiner.

Normal : Répondant à une norme, c'est-à-dire à un modèle, une règle.


Chapitre 2 :

Intelligence (Dic. Robert): Faculté de connaître, de comprendre. (Lar): Aptitude à s'adapter à une situation, à choisir en fonction des circonstances.

Evolutionnisme (Larousse) :: -Ensemble des théories explicatives de l'évolution des espèces au cours des âges (Lamarckisme, Darwinisme, Mutationnisme). Anthropologie, sociologie: doctrine selon laquelle l' histoire des sociétés se déroule de façon progressive et sans discontinuité.

Hasard (Larousse) : Cause imprévisible et souvent personnifiée, attribuée à des événements fortuits ou inexplicables.

Nécessaire (Larousse) : - Qui correspond à un besoin fondamental, dont on ne peut guère ou dont on ne peut pas se passer.
- Ce qui est indispensable pour les besoins de la vie.

NdA : Evolution : Notre intention n'est pas, ici, de rentrer dans le débat d'un déterminisme, mais de considérer l'évolution comme une succession d'étapes qui respectent un ordre chronomogique.

Protozoaire (Larousse) : Etre vivant unicellulaire dépourvu de chlorophylle, et se développant par division cellulaire ou par reproduction sexuée.

Métazoaire (Larousse) : Animal pluricellulaire.

Comprendre : Prendre avec, s'adapter.

Sens (Larousse) : Fonction psychophysiologique par laquelle un organisme reçoit des informations sur certains éléments du milieu extérieur de nature physique (vue, audition, sensibilité à la pesanteur, toucher) ou chimique (goût, odorat).

Les cinq sens : la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher, le goût.

Animalcule (Larousse) : Animal très petit, visible seulement au microscope.

Animal (Larousse) : Etre vivant, organisé ; doué de mobilité, de sensibilité, et se nourrissant de substances organiques.

ADN (Larousse) : Acide désoxyribonucléique, molécule en spirale, constituant essentiel des chromosomes du noyau cellulaire.

Grégarisme (Dic. Robert) : Tendance à vivre en troupes.

Préhistoire (Larousse) : -Période chronologique de la vie de l'humanité depuis l'apparition de l'homme jusqu'à celle de l'écriture.
-Ensemble des disciplines scientifiques s'attachant à retracer l'évolution du comportement humain au cours de cette période.

Matière vivante (Larousse) : -Matière à base de carbone dont sont faits les êtres vivants.

Biologie (Larousse) : sciences de la vie et, plus spécialement, étude du cycle reproductif des êtres vivants.

Zoologie (Dic. Robert) : branche des sciences naturelles qui a pour objet l'étude des animaux.

Sciences humaines (Larousse) : Discipline ayant pour objet l'homme et ses comportements individuels et collectifs, passés et présents.

Neurosciences (Larousse) : Ensemble des disciplines biologiques ou cliniques qui étudient le système nerveux et ses affections.

Rupestre (Larousse) : ( rupes=rocher): réalisé sur des rochers, taillé dans la roche.

Pariétal (Larousse) :( paries=paroi): peint, dessiné ou gravé sur les parois d'une grotte ayant servi d'habitat à l'époque préhistorique.

Abstraction (Dic. Robert) : Action de séparer, d'isoler.

Symbole (Larousse) : Signe figuratif, être animé ou chose, qui représente un concept, qui en est l'image, l'attribut, l'emblème.
(Dic. Robert): symbolus= signe de reconnaissance. Ce qui représente autre chose en vertu d'une correspondance analogique.

Historique (Larousse) : qui appartient à une période sur laquelle on possède des documents écrits.

Pictogramme : (Larousse) : dessin représentant un mot

Logogramme : signe graphique représentant un mot

Phonogramme : (Larousse) : signe graphique représentant un son ou une suite de sons

Ordinateur (Dic. Robert) : qui ordonne, met en ordre.

Ordonnateur (Dic. Robert) : personne qui dispose, met en ordre.

Sensible (Larousse) : qui est perçu par les sens.

Pensée (Larousse) : Manière dont l'activité de l'esprit s'exprime.


Chapitre 3 :

Paléoencéphale : Cerveau "ancien".

Poïkilotherme : Se dit des animaux dont la température corporelle, variable, est soumise aux conditions du milieu extérieur.


Chapitre 4a :

Neurogénèse : Processus de multiplication des cellules nerveuses qui se poursuit pendant toute la vie fœtale, et cesse peu après la naissance chez les vertébrés supérieurs. Notons que chez les vertébrés inférieurs, ce phénomène dure toute la vie.

Phylogénèse (Dic. Robert) : Mode de formation des espèces.

Reptile mammalien (Wikippedia) : sous le terme de "reptile mammalien" sont regroupés des reptiles dont un groupe a donné les mammifères.ls disparaissent, pour la plupart d'entre eux, à la fin du Trias supérieur durant une période d'extinction massive, hormis la lignée qui donnera naissance aux mammifères.

Cas exceptionnels : il existe peut-être de très courtes périodes de sommeil paradoxal chez certains crocodiles.
(http://sommeil.univ-lyon1.fr/articles/jouvet/histoire_naturelle/p6.php)

Homéostasie (Larousse) : Tendance des organismes vivants à maintenir constants leurs paramètres biologiques face aux modifications du milieu extérieur.

Ontogénèse (Dic. Robert) : Développement de l'individu, depuis la fécondation de l'œuf, jusqu'à l'état adulte.

Sommeil sismique : Nom donné à certaines périodes de l'activité cérébrale du fœtus présentant des similitudes avec le sommeil paradoxal, similitudes qui ont pu faire dire que le fœtus rêvait.

Affectif (Dic. Robert) : qui concerne les états de plaisir ou de douleur.
Il est nécessaire de savoir que la vie primitive n'est régie que par un seul mode de réaction bipolaire: ce qui est bon pour la vie est agréable, et ce qui lui est néfaste est douloureux.

Dans cet apprentissage, le rat est placé dans un labyrinthe où il doit trouver de la nourriture. Il apprend à repérer celle-ci et à mémoriser le trajet après un certain nombre d'essais.

L'expérience de suppression du SP consiste à placer le rongeur sur une étroite plate-forme au-dessus d'un bac empli d'eau: il pourra dormir, son tonus musculaire persistant durant cette phase, mais dès qu'il entrera en SP, l'inhibition de sa tonicité musculaire l'amènera à tomber dans l'eau, ce qui le réveillera.

E.e.g. (électro-encéphalogramme) : tracé obtenu par enregistrement de l'activité électrique des neurones grâce à des électrodes placées sur le cuir chevelu.

E.m.g. (électro-myogramme) : tracé obtenu par enregistrement de l'activité électrique musculaire.

Exogène (Dic. Robert): Qui prend naissance à l'intérieur.

Endogène (Dic. Robert): Qui prend naissance à l'extérieur de l'organisme.

Synapse (Dic. Robert): Zone de contact entre deux neurones.


Chapitre 4b :

Apprivoiser (Larousse) : Rendre un animal moins sauvage. Rendre une personne plus sociale, plus docile.

Apprivoiser (Dic. Robert) : Rendre moins craintif ou moins dangereux, rendre familier.

Physiologique (Dic. Robert) : Qui concerne le fonctionnement d'un organisme vivant.

NdA : Vie individuelle : Le mot égoïste, chargé d'un sens négatif, a été écarté dans la plupart des sociétés. Et pourtant c'est bien de cela qu'il s'agit : de la préservation de son moi, sans jugement de valeur, comme nous le verrons plus tard dans l'analyse des rêves.

Syntaxe (Dic. Robert) : Ensemble des règles présidant à l'ordre des mots et à la construction des phrases.

NdA : Chez les chimpanzés, où la force physique impose sa loi au sein du groupe, les femelles qui ont découvert de la nourriture et seraient contraintes de l'abandonner aux mâles, attirent fréquemment ceux-ci dans la direction opposée avant de revenir sur les lieux de leur découverte.

Logique (Dic. Robert) : Manière de raisonner, telle qu'elle s'exerce en fait, conformément ou non aux règles de la logique formelle.
Raisonnement abstrait, schématique, souvent opposé à la complexité du réel.

Pensée sensible : Terme pris au sens de faculté biologique de sélectionner une réaction en réponse à une ou des informations.


Chapitre 4c :

Abstrait (Larousse) : privé de la réalité concrète.

Abstraire (Larousse) : détourner, isoler.

NdA : Cerveau animal : Pour bien saisir et accepter ici l'emploi de ce terme sans lui donner de connotation négative, il faut le rapprocher de son étymologie latine, du mot « anima », qui désigne à la fois le souffle, la vie, le principe de vie. Notre langage actuel, pour exprimer toutes ces nuances si différentes et les préciser, a du transformer le mot originel.
Auparavant, chaque mot possédait un sens plus large. Aujourd'hui, aucun de nos mots n'est à même de nous permettre de saisir sa richesse originelle.


Chapitre 5 :

Darwin (Larousse) : Naturaliste et biologiste anglais (1809-1882). Les vues originales qu'il a pu développer dans son célèbre ouvrage "De l'origine des espèces par voie de sélection naturelle" sur la variabilité des espèces forment un corps de doctrine transformiste appelée Darwinisme.

Stanley Miller (wikipedia) : biologiste américain et qui est considéré comme le père de la chimie des origines de la vie sur la terre.

NdA : Le terme homme semble ici choisi comme symbole représentatif d'une structuration nouvelle de la matière: celle-ci, à base de carbone, se développe désormais indépendamment du monde minéral.
L'homme est donc pris au sens de vie organique, et non pas au sens de personne.

NdA : Homme et femme : La vie organique a évolué jusqu'au stade animal. Le terme homme, complété par celui de femme, décrit une forme de vie où la logique a été complétée par la perception sensible. C'est plus tard que l'accession à la conscience permettra de parler d'être humain au sens où nous l'entendons aujourd'hui.

NdA : Dieu :Pour comprendre les sens variables de ce terme, se reporter à la note concernant le mot "âme" (anima). Voir la note "cerveau animal".

NdA : Nous prendrons ici le terme "sensible" au sens de "aptitude à réagir à des excitations", et non pas dans le sens de "aptitude à s'émouvoir", qui pourrait laisser entendre que seule la femme est dotée de sensibilité.
N'oublions pas que nous interprétons ce passage de la Genèse comme une description de l'évolution des structures mentales au sein du règne animal avec l'apparition d'un hémisphère cérébral sensible, complétant un hémisphère analytique (symboliquement masculin).

Eden : Délices : Fait référence à ce que l'on ressent.

Chérubins : les Chérubins, en Mésopotamie, étaient des génies en forme de taureau ou de sphinx qui gardaient symboliquement l'entrée des palais, des lieux saints ou même les trônes divins.
Ils désignent, dans la Bible, les anges qui gardent l'entrée du domaine de Dieu.

Epée foudroyante : Le grand dieu des Sémites de l'Ouest, le dieu de l'orage, était représenté brandissant la foudre dans sa main.

Egoïsme : Utilisé généralement dans le sens de "rapporter tout à soi", il ne faut pas oublier qu'un tel comportement est nécessaire, et complémentaire de l'altruisme.

Adultère (wikipedia) : ad alterum : fait de se tourner vers quelqu'un d'autre.


Chapitre 6 :

Orient (Dic. Robert) : un des quatre points cardinaux, côté de l'horizon où le soleil se lève.
(Symboliquement : naissance de la vie)

Babel (TOB) : de "Bab-ilani": Porte des dieux, et "bâlal": confondre, troubler, brouiller.

Concret (Dic. Robert) : Qui désigne ou qualifie un être réel. Qui peut être perçu par les sens ou imaginé.

Abstraction (Dic. Robert) : Séparation, isolement.

Idée abstraite : Opposé à représentation concrète, réalité.

Chapitre 6b :


Langage (Wikipedia) : Le langage est un ensemble de signes (vocaux, gestuel, graphiques, tactiles, olfactifs, etc.) doté d'une sémantique, et le plus souvent d'une syntaxe. Plus couramment, le langage est un moyen de communication.

NdA : Le langage est pris ici au sens de système de communication mettant en jeu le monde extérieur, et les structures qui l'interprêtent à l'intérieur du cerveau.
Ce langage qui, pour le mammifère supérieur, est une communication à double sens entre deux individus, n'est ici qu'un langage à sens unique. Il s'agit plus précisément d'un langage visuel constitué par l'ensemble image (qui apparaît sous le regard du sujet qui l'observe) et système nerveux qui l'analyse pour en tirer un sens.
En ce sens, il existe un dialogue entre l'image ou la situation perçue, et la conscience du sujet qui la perçoit.
-Le cerveau du reptile perçoit le monde extérieur , l'interprête, et réagit en fonction de lui.
-Le cerveau social du mammifère perçoit les réactions instinctives, les interprête, et réagit en fonction d'elles. Mais il adapte son comportement en fonction de son propre apprentissage social. Nous supposerons que son rêve reproduit ces situations.
-Chez l'homme le cerveau rationnel perçoit les réactions instinctives et animales. Il les interprête mais, en raison de la prééminence de ses interdits sociaux, il ne réagit que d'une manière très atténuée. Son rêve reproduit ces situations, mais avec un stimulus instinctif amplifié.

Idée (Dic. Robert) : Représentation intellectuelle, distinguée des phénomènes d'affectivité ou d'activité.

Pégase (Dic. Robert) : Cheval ailé qui fit jaillir une fontaine où l'on puisait l'inspiration poétique.
NdA : en tant que cheval, il représente les forces instinctives qui peuvent nous porter, et ses ailes symbolisent la pensée qui peut s'affranchir des contingences matérielles.

Licorne (Dic. Robert) : Animal fabuleux, qu'on représente avec un corps de cheval, une tête de cheval ou de cerf, et une corne unique au milieu du front.

Archétype (Dic. Robert) : Chez Jung symbole primitif, universel, appartenant à l'inconscient collectif.

Inventer (Dic. Robert) : Créer, découvrir, "imaginer".

Postulat (Dic. Robert) : Principe d'un système déductif qu'on ne peut prendre pour fondement d'une démonstration sans l'assentiment de l'auditeur.
Principe indémontrable qui paraît légitime, incontestable.