La naissance
de l'univers.
Evolution ou création ?




http://www.sommeil-paradoxal.com
1 - Les trous noirs et la naissance de l’univers :

La relativité générale est une théorie de la gravitation développée par A. Einstein entre 1907 et 1915 : l'attraction que l'on observe entre les objets massifs est provoquée par une déformation de l'espace et du temps engendrée par ces masses.
Auparavant, la loi de l'attraction universelle de Newton suffisait à décrire la force de gravitation responsable de la chute des corps et du mouvement des corps célestes.
Plus aboutie, la description par Einstein rend compte de l’un des effets que la loi de Newton ne pouvait expliquer, comme une anomalie de l'orbite de Mercure, parfois expliquée par l'influence gravitationnelle d'une planète cachée ou d'un nuage de gaz invisible.
La relativité générale a aussi prédit d’autres effets de la gravitation, comme les ondes gravitationnelles, les effets de lentille optique gravitationnelle…. Jusqu’ici, certaines de ses prédictions ont été confirmées par l'expérimentation ou des observations récentes, sans qu’aucune ne soit remise en question.

Voir aussi : https://www.lemonde.fr/planete/article/2010/04/23/de-l-orbite-de-mercure-aux-sondes-pioneer_1341704_3244.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Introduction_%C3%A0_la_relativit%C3%A9_g%C3%A9n%C3%A9rale

Espace-temps : Difficilement imaginable intellectuellement, l'espace-temps est une représentation mathématique de l'espace et du temps qui rend ces deux notions inséparables car elles s'influencent mutuellement :dans une même équation, la mesure du temps peut être transformée en mesure de distance. Cette conception est apparue avec la relativité restreinte et a été développée par la relativité générale.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Espace-temps

LIGO : (Laser Interferometer Gravitational-Wave Observatory ou « Observatoire d'ondes gravitationnelles par interférométrie laser »).
Il a pour but de détecter directement les ondes gravitationnelles.
D'autres détecteurs similaires existent dans le monde, comme l'interféromètre européen Virgo, construit à Cascina en Italie.
Observatoire LIGO

https://fr.wikipedia.org/wiki/Laser_Interferometer_Gravitational-Wave_Observatory
https://www.ligo.org/multimedia/gallery/lho-images/Aerial5.jpg

L’univers lointain est un univers jeune : En effet, la lumière voyageant à 300 000 km/sec, le temps que met l’image d‘un objet à nous parvenir dépend de la distance parcourue. Ainsi, l’image du soleil, situé à 149,6 millions de kilomètres de la terre, voyage pendant 8 minutes avant d’atteindre la terre : le soleil nous apparaît donc tel qu’il était il y a 8 minutes.
De même, lorsqu’on observe des étoiles ou des galaxies lointaines, la lumière que nous captons nous les montre telles qu’elles étaient il y a plusieurs milliards d’années.

C'est pour cette raison que les astronomes américains et européens se sont penchés les dix mille galaxies du HUDF (Hubble Ultra Deep Field). Toutefois, au delà d'une dizaine de milliards d'années-lumière, les galaxies avaient un éclat trop faible pour qu’il soit possible d'analyser leur lumière.
Jusqu'à ce qu'une équipe européenne utilisant l’un des quatre télescopes géants du réseau Very Large Telescope (VLT), parvienne à mesurer la distance de la galaxie UDFy-38135539 : une distance de 13,1 milliards d'années-lumière ! Elle nous apparaît donc telle qu’elle était il y a 13,1 milliards d'années-lumière, soit seulement 600 millions d’années après le big bang.

https://www.science-et-vie.com/ciel-et-espace/l-astre-le-plus-lointain-de-l-univers-4535

Sagittarius A* est une source radio complexe située au centre de notre galaxie. Elle tire son nom de la constellation zodiacale du Sagittaire. Dans sa forme abrégée Sgr A*, le A signifie qu’il s’agit de la source radio la plus intense de cette région, quant à l’astérisque, il indique que cette source est ponctuelle, et non résolue par un radiotélescope à l’époque de sa découverte.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sagittaire_A

Solution de Schwarzschild : En astrophysique, dans le cadre de la relativité générale, la métrique de Schwarzschild est une solution des équations d'Einstein. Elle décrit la géométrie de l'espace-temps lorsqu'elle est déformée par le champ gravitationnel d'une masse sphérique, immobile, de charge neutre, et dans le vide. Cette masse peut être une étoile, une planète ou un trou noir de Schwarzschild.
Découverte par l'astrophysicien allemand Karl Schwarzschild1 en décembre 1915, c'est la première solution exacte des équations d'Einstein comprenant une masse.

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9trique_de_Schwarzschild

Effet Doppler : https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Doppler L'effet Doppler, ou effet Doppler-Fizeau, est la variation de fréquence d’une onde, quelle que soit sa nature observée entre les mesures à l'émission et à la réception.


Emetteur fixe, les ondes sont identiques de n’importe quel point d'écoute.


Émetteur en mouvement : sur l’avant les ondes sont compressées, le son est aigu.


Émetteur en mouvement : à l’arrière les ondes sont au contraire étirées. Le son devient plus grave.


Si l’observateur est immobile il va entendre un son aigu qui devient progressivement plus grave,
ce que l’on observe en particulier dans les courses de formule 1
https://www.koreus.com/video/sons-f1-2013-2014-melbourne.html

Dans le cas des trous noirs, la lumière elle-même est affectée par la forte gravité. En effet, plus le champ gravitationnel d’un astre est fort, plus les photons qui s’en échappent sont affaiblis et décalés vers de plus grandes longueurs d’onde.
https://www.astronomes.com/la-fin-des-etoiles-massives/trou-noir-espace-temps/

Horizon des événements : On peut définir l'horizon des événements comme une zone où les photons ne vont jamais tomber dans le trou noir, ni parvenir à échapper à sa force gravitationnelle.

Quasar : Vers le début des années 1960, les radioastronomes ont découvert des objets visuellement semblables à des étoiles, mais qui présentaient la particularité d’être des sources radio très puissantes. Ne comprenant pas encore leur nature réelle, ils les baptisèrent du nom de quasar, contraction de quasi-stellar (radiosource quasi-stellaire).
Ces objets sont les plus lumineux de l'univers.
Aujourd’hui, les scientifiques considèrent que la luminosité qui en émane provient de la région compacte qui entoure un trou noir supermassif. La taille d’un quasar est de 10 à 10 000 fois le rayon de Schwarzschild du trou noir.

https://www.astronomes.com/les-galaxies/quasar/
https://fr.wikipedia.org/wiki/Quasar

Age de l'univers :
- Selon la bible :
Un grand nombre d’analystes du récit biblique, tenants d’une révélation avérée, situent la date de la Création, à environ 4 000 ans avant l’ère chrétienne. Leur raisonnement consiste à compter le nombre des générations qui se sont succédées depuis Adam jusqu’à Jésus. Luc l’Évangéliste et d’autres exégètes à sa suite en dénombrent soixante-quinze.
Saint Augustin (354-430) lui-même estimait la création de l'Univers à 5000 ans avant Jésus Christ. C’est ainsi que l’on apprend dans la Cité de Dieu (XIII, II) que la naissance du monde ne remonte pas au delà de l'an 5611 avant la prise de Rome par Alaric, ou que le nombre total des élus, calculé à l'aide d'ingénieuses combinaisons sur le chiffre des cent cinquante-trois grands poissons pris dans le filet de Pierre, ne dépasse pas 11000.

Voir : https://www.e-periodica.ch/cntmng?pid=rtp-003:1918:6::323

On peut retrouver les 10 premières générations de l’humanité dans Genèse 5 : 1-32, succédant aux 6 jours de la Création :

Genèse 5 :

1 - Voici le livre de la postérité d'Adam. Lorsque Dieu créa l'homme, il le fit à la ressemblance de Dieu.
2 - Il créa l'homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d'homme, lorsqu'ils furent créés.

3 - Adam, âgé de cent trente ans, engendra un fils à sa ressemblance, selon son image, et il lui donna le nom de Seth.
4 - Les jours d'Adam, après la naissance de Seth, furent de huit cents ans; et il engendra des fils et des filles.
5 - Tous les jours qu'Adam vécut furent de neuf cent trente ans; puis il mourut.

6 - Seth, âgé de cent cinq ans, engendra Enosch.
7 - Seth vécut, après la naissance d'Enosch, huit cent sept ans; et il engendra des fils et des filles.
8 - Tous les jours de Seth furent de neuf cent douze ans; puis il mourut.

9 - Enosch, âgé de quatre-vingt-dix ans, engendra Kénan.
10 - Enosch vécut, après la naissance de Kénan, huit cent quinze ans; et il engendra des fils et des filles.
11 - Tous les jours d'Enosch furent de neuf cent cinq ans; puis il mourut.

12 - Kénan, âgé de soixante-dix ans, engendra Mahalaleel.
13 - Kénan vécut, après la naissance de Mahalaleel, huit cent quarante ans; et il engendra des fils et des filles.
14 - Tous les jours de Kénan furent de neuf cent dix ans; puis il mourut.

15 - Mahalaleel, âgé de soixante-cinq ans, engendra Jéred.
16 - Mahalaleel vécut, après la naissance de Jéred, huit cent trente ans; et il engendra des fils et des filles.
17 - Tous les jours de Mahalaleel furent de huit cent quatre-vingt-quinze ans; puis il mourut.

18 - Jéred, âgé de cent soixante-deux ans, engendra Hénoc.
19 - Jéred vécut, après la naissance d'Hénoc, huit cents ans; et il engendra des fils et des filles.
20 - Tous les jours de Jéred furent de neuf cent soixante-deux ans; puis il mourut.

21 - Hénoc, âgé de soixante-cinq ans, engendra Metuschélah.
22 - Hénoc, après la naissance de Metuschélah, marcha avec Dieu trois cents ans; et il engendra des fils et des filles.
23 - Tous les jours d'Hénoc furent de trois cent soixante-cinq ans.
24 - Hénoc marcha avec Dieu; puis il ne fut plus, parce que Dieu le prit.

25 - Metuschélah, âgé de cent quatre-vingt-sept ans, engendra Lémec.
26 - Metuschélah vécut, après la naissance de Lémec, sept cent quatre-vingt deux ans; et il engendra des fils et des filles.
27 - Tous les jours de Metuschélah furent de neuf cent soixante-neuf ans; puis il mourut.

28 - Lémec, âgé de cent quatre-vingt-deux ans, engendra un fils.
29 - Il lui donna le nom de Noé, en disant: Celui-ci nous consolera de nos fatigues et du travail pénible de nos mains, provenant de cette terre que l'Eternel a maudite.
30 - Lémec vécut, après la naissance de Noé, cinq cent quatre-vingt-quinze ans; et il engendra des fils et des filles.
31 - Tous les jours de Lémec furent de sept cent soixante-dix sept ans; puis il mourut.

32 - Noé, âgé de cinq cents ans, engendra Sem, Cham et Japhet.

Ces dix génération se succèdent sur une durée de 130 + 105 + 90 + 70 + 65 + 162 + 65 + 187 + 182 + 500 = 1556 ans
Ces évaluations seront admises jusqu’au XVIIIe siècle.

En 1650, dans son traité intitulé, « Annales de l’Ancien Testament, retracées depuis l’origine du monde », James Ussher, archevêque d’Armagh et primat d’Irlande, entreprend de déterminer avec précision les dates des grands événements bibliques grâce à des recoupements entre textes historiques et sacrés, et cycles astronomiques. Ses calculs aboutissent ainsi à assigner au premier jour de la Création la date du 23 octobre 4004 av. J.-C. (à midi), tandis qu’Adam et Ève sont chassés du paradis le lundi 19 novembre, et que l’arche de Noé s’échoue au sommet du mont Ararat le 5 mai 1491 av. J-C.

http://expositions.bnf.fr/ciel/arretsur/origines/sciences/creation/index12.htm


- Selon le coran :
Les sources de l'islam que les musulmans reconnaissent authentiques ne précisent ni l'âge de l'univers, ni sa durée, ni le moment où se produira la fin du monde.
Toutefois le Prophète Muhammad a admis que des sources reconnues comme exactes par « les fils d’Israël » soient utilisées. Ainsi, aurait-t-il dit : ""Il n'y a pas de mal à ce que vous racontiez (ce que vous tenez) des Fils d'Israël" (rapporté par al-Bukhârî, n° 3274).
Il est toutefois demeuré prudent quant à ces sources : "Ce que les Fils d'Israël vous racontent, ne dites pas que cela est vrai, et ne dites pas non plus que cela est faux. Dites : Nous croyons en Dieu et en ses Prophètes"…" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 3644, une version voisine est rapportée par al-Bukhârî, n° 4215)

Un Hadîth (parole attribuée au Prophète, mais n’appartenant pas au Coran) aurait indiqué l'âge de l'univers : "Le monde (dure) 7000 ans. Et je suis dans le dernier millénaire".
Toutefois, Ibn Kathîr, juriste shafiiste et historien, affirme que : "Plusieurs ulémas ont écrit clairement que sont erronées les données déterminant le temps passé depuis la création du monde, données qui figurent dans des ouvrages de Gens du livre (…). De même, tout Hadîth qui détermine le moment où aura lieu la fin du monde n'est pas authentique" (An-Nihâyah, cité par Yûsuf Al-Wâbil, Ashrât us-sâ'ah, p. 64). PS : Le shafiisme est l'une des quatre écoles de jurisprudence de l'islam sunnite.

https://www.maison-islam.com/articles/?p=290

Lois de Kepler (1571-1630):
En astronomie, les lois de Kepler, publiées entre 1609 et 1618, décrivent les principales propriétés du mouvement des planètes autour du Soleil. Elles ont été découvertes par l’astronome allemand Johannes Kepler à partir des mesures de la position des planètes faites par l’astronome danois Tycho Brahe. Si Copernic avait déjà soutenu en 1543 que les planètes tournaient autour du Soleil, il s'appuyait sur un mouvement circulaire uniforme, hérité de l'antiquité grecque, et les moyens mathématiques dont il disposait n'étaient pas si différents de ceux utilisés par Ptolémée pour son système géocentrique.
Les lois de Kepler permettent d'expliquer la complexité du mouvement des planètes et modifient la vision de Copernic : les orbites sont désormais elliptiques.
En 1687, s'appuyant sur les travaux de Galilée, de Kepler et Huygens, Isaac Newton découvre la loi de la gravitation qui lui permet d'expliquer les trois lois de Kepler.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Lois_de_Kepler

Découverte de Neptune :
La découverte de Neptune est le premier objet céleste mis en évidence par le calcul, avant d’être observé réellement. Cette découverte revient à l'astronome français Urbain Le Verrier, qui a prédit mathématiquement l'existence et la position de la planète. Les résultats de Le Verrier, publiés fin août 1846, après deux ans de calculs à partir de la trajectoire et des caractéristiques d'Uranus, conduisent l'astronome allemand Johann Gottfried Galle, assisté par son compatriote Heinrich Louis d'Arrest, à observer dans la nuit du 23 au 24 septembre 1846, à l'Observatoire de Berlin, la planète à moins d'un degré de la position théorique déterminée par Le Verrier.
Cette découverte a confirmé le bien fondé de la théorie de la gravitation de Newton.

https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9couverte_de_Neptune

Gravity : L’interféromètre Gravity combine la lumière des quatre petits télescopes de 1,8 mètre du VLT, obtenant ainsi un miroir virtuel de 130 mètres de diamètre.
Après une première phase d'essai, Gravity a été associé aux quatre plus gros télescopes de 8,2mètres du VLT, parvenant alors à exploiter le degré de résolution d’un miroir de 200 mètres de diamètre.
Le 17 mai 2016, l’instrument a été pointé sur le centre de notre Galaxie, pour observer l’étoile S2 en orbite autour du trou noir.

https://www.obspm.fr/gravity-au-defi-de-la.html

Interférométrie optique : (Observatoire de Paris)
https://media4.obspm.fr/public/ressources_lu/pages_optique-ondulatoire/oo-interferometrie4.html

Unité astronomique :
L’unité astronomique (UA) de longueur correspond approximativement à la distance entre la Terre et le Soleil soit environ 150 millions de kilomètres.
Crée en 1958, elle est utilisée pour exprimer les distances entre les objets célestes du Système solaire ainsi qu'entre ceux situés dans d'autres systèmes planétaires. Elle est notée AU (astronomical unit) depuis 2012.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Unit%C3%A9_astronomique

Température des gaz à proximité des trous noirs :
La température relevée à proximité du trou noir caché au sein du quasar 3C273 atteint 10.000 milliards de degrés, une température que les spécialistes jugeaient jusque-là impossible.

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/astrophysique/on-a-mesure-la-temperature-d-un-trou-noir_102035

Le paradoxe de l’information :
La relativité générale stipule que l'horizon d'un trou noir est un point de non-retour absolu, et que toute matière ou énergie, et donc information absorbée par un trou noir, ne pourra jamais en sortir.
Au contraire, la physique quantique impose que les informations sur l’état des systèmes quantiques ne puissent disparaître de l’univers. Tel est le paradoxe.

C'est le 25 août 2015, lors d’un exposé donné au KTH Royal Institute of Technology à Stockholm , que Stephen Hawking a annoncé avoir résolu ce paradoxe.
Selon lui, toute l’information sur la matière et l’énergie contenue dans le volume 3D du trou noir résiderait en réalité sur sa surface 2D, l’horizon des événements, codée sous forme d’hologramme (Rappel: un hologramme est une image tridimensionnelle codée sur une simple image en deux dimensions).
Cette information pourrait ensuite être entièrement récupérée grâce au rayonnement libéré lors de son évaporation quantique.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_l%27information
https://blogs.futura-sciences.com/luminet/2016/07/27/lunivers-holographique-1/#more-2416


Galilée : ( 1564 – 1642), est un mathématicien, géomètre, physicien et astronome italien du XVIIème siècle.

Dans « L’essayeur », ouvrage écrit en 1623, on lit cette phrase :
« La philosophie [ici synonyme de science] est écrite dans ce très vaste livre qui se tient toujours ouvert devant nos yeux –je veux dire l’univers- mais on ne peut le comprendre si l’on ne s’applique d’abord à en comprendre la langue et à connaître les caractères dans lesquels il est écrit. Il est écrit dans la langue mathématique et ses caractères sont des triangles, des cercles, et autres figures géométriques, sans le moyen desquels il est humainement impossible d’en comprendre un mot. Sans eux, c’est une errance vaine dans un labyrinthe obscur ».

Paléolithique :
Cette période, qui commence avec l'apparition de l'Homme, il y a environ 3 millions d'années, s'achève il y a environ 12 000 ans. Le Paléolithique est suivi par le Mésolithique. Cette période de la pierre taillée précède le néolithique, âge de la pierre polie, qui commence vers 8000 av. J.-C., avec l'apparition de l'agriculture, et prend fin avec l'apparition de l'écriture.


Lascaux :
La disposition des lieux a montré qu’avant l’éboulement qui a obturé son entrée, l’orientation de la grotte permettait l’éclairement de la salle des taureaux et du diverticule axial pendant 50 minutes environ, lors du coucher solaire, au moment du solstice d'été. Cela permettait un travail en pleine lumière, durant près d’une heure, quelques jours par an au début de l'été.


On pourra toutefois s’interroger sur les raisons de cette orientation : s’agissait-il d’une orientation faisant référence au soleil en tant qu’astre, ce qui peut laisser supposer une observation de la position des astres, ou, plus pragmatiquement, les hommes exploitaient-ils les moments où le lieu était éclairé pour l’orner de peinture.
Une grotte plongée dans l’obscurité la majeure partie de l’année était un lieu dangereux, repaire d’animaux sauvages, plus qu’un lieu d’habitation. On peut donc imaginer, dans ce cas, que l’occupation des lieux a été progressive, et a débuté avec la salle des taureaux, lorsque le soleil éclairait les premières salles et permettait d’appréhender les possibles dangers.


http://www.wikistrike.com/article-grotte-lascaux-par-67836610.html http://www4.culture.fr/patrimoines/patrimoine_monumental_et_archeologique/insitu/article.xsp?numero=13&id_article=lacanette3D-1056

Assyrie et Mésopotamie :
Région du nord de la Mésopotamie, l'Assyrie tire son nom de la ville d'Assur, du même nom que sa divinité tutélaire (description de cette divinité).
Aux VIIIe et VIIe siècles av. J.-C., elle a étendu son empire jusqu’à contrôler, des territoires allant du delta du Nil à l’actuel Iran.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Assyrie

Le cœur historique de l'Assyrie (en rouge),
et l'empire assyrien sous le règne d'Assurbanipal au milieu du VIIe siècle av. J.-C. (en vert).

Astrologie mésopotamienne :
Dans les tablettes néo-assyriennes, le zodiaque est constitué des 18 constellations situées le long de l'écliptique ou « chemin de la Lune ». Elles sont mentionnées dans Mul-Apin, texte d’astronomie découvert à Ninive : daté de 686 av. J.-C., ce texte qui comporte des références remontant à 1370 av. J.-C., décrit 66 constellations et présente la première carte céleste connue.
Plus tard, les points de repères furent les étoiles dites « normales ». Au nombre de 32, il s'agit en fait d'étoiles appartenant aux constellations voisines de l'écliptique.
À partir du Ve siècle av. J.-C. apparaît la division en 12 sections égales. Reprise par les auteurs grecs, elle est désignée par le terme de zodiaque : l'écliptique est divisée en 12 sections égales, chacune identifiée en fonction de la constellations située à proximité

Les constellations du zodiaque, du Lion aux Poissons.

Les constellations du zodiaque, du Verseau à la Vierge.

Ces sections aux dimensions arbitraires (30° d’angle) ne correspondent qu'approximativement à la disposition des constellations réparties sur l’écliptique. De plus, en raison de la dérive des étoiles dans le ciel visible (conséquence de la précession des équinoxes), il n'y a actuellement plus de correspondance entre les constellations et la section correspondante. On observe aujourd’hui un décalage d’un mois : ainsi, la constellation qui se trouve dans le secteur du bélier est en réalité celle des poissons.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Astronomie_m%C3%A9sopotamienne
http://beaucourtsebastien.wixsite.com/lecielenquestions/single-post/2015/09/25/Combien-yatil-de-constellations-du-zodiaque-

Précession des équinoxes :
La précession des équinoxes est le lent changement de direction de l'axe de rotation de la Terre provoqué par les forces de marées exercées par la Lune et le Soleil sur le renflement équatorial de la Terre.
L’axe de la Terre effectue une rotation de 360° en 26 000 ans. Il entraîne un changement de position des étoiles sur la sphère céleste, et un déplacement progressif des constellations dans le plan de l’écliptique.


C’est ce déplacement qui a provoqué en 3000 ans le décalage d’environ un mois qui s’est opéré entre la position d’une constellation et le signe du zodiaque correspondant.


https://www.youtube.com/watch?v=mp7vjsRnWh4
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pr%C3%A9cession_des_%C3%A9quinoxes

Tablettes cunéiformes :
L’écriture cunéiforme est un système d'écriture complet mis au point en Mésopotamie entre 3400 et 3200 av. J.-C.. D’abord pictographique, elle a progressivement évolué vers des signes constitués de traits terminés en forme de « coins » (du latin cuneus), auxquels elle doit son nom. Cette écriture se pratique par impression sur des tablettes d'argile à l'aide d'un calame (roseau taillé en pointe dont on se sert pour l'écriture).



https://fr.wikipedia.org/wiki/Cun%C3%A9iforme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Calame

Sphère armillaire :
En astronomie, dans son approche classique, une sphère armillaire est un instrument qui modélise la sphère céleste. Elle est utilisée pour montrer le mouvement apparent des étoiles, du Soleil et de l'écliptique autour de la Terre.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sph%C3%A8re_armillaire
(Description et fabrication d’une sphère armillaire) https://astronomia.fr/1ere_partie/sphereArmillaire/sphereArmillaire.php

Constellations :
Au cours du Ier millénaire av. J.-C.., les savants babyloniens ont considérablement amélioré les observations astronomiques et les modèles mathématiques de leurs prédécesseurs, afin d’être de plus en plus précis dans leurs prévisions. Cette astronomie à visée prédictive constitue une contribution essentielle à l'astronomie scientifique.

Les étoiles sont regroupées en constellations aux noms divers, dont chacune est associée à une divinité. 17 ou 18 constellations qui entrent en conjonction avec la lune au cours de l’année se distinguent de l’ensemble. Elles appartiennent à la « voie de la lune » dont la trajectoire est approximativement celle suivie par le soleil.

À partir du Ve siècle av. J.-C., apparaît la division de l'écliptique en 12 sections, identifiées par les constellations les plus proches.

En raison de la dérive des étoiles dans le ciel visible (conséquence de la précession des équinoxes), il n'y a actuellement plus de correspondance entre les constellations et les sections du zodiaque correspondante.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Astronomie_m%C3%A9sopotamienne
http://jcboulay.free.fr/astro/sommaire/ciel_du_jour/page_cartecel.htm

Anaximandre :
Philosophe grec, parfois considéré comme le fondateur de l’astronomie, qui se distingue des auteurs de son époque par ses hypothèses. Bien qu’il considère que les astres sont des dieux célestes, il est le premier à concevoir un modèle mécanique du monde.
Ses hypothèses explicatives non mythologiques le distinguent des auteurs antérieurs.
Pour lui, la Terre flotte en équilibre, immobile au centre du cosmos. Elle a la forme d'un cylindre dont la hauteur est le tiers de son diamètre. La partie supérieure plane constitue le monde habitable entouré d'un océan circulaire.


Un tel modèle cylindrique permettait de concevoir que les astres aient pu passer en dessous de la Terre pour resurgir de l’autre côté.
http://www.histophilo.com/anaximandre.php

Ptolémée :
Claude Ptolémée, (90 - 168) est un astronome et astrologue grec qui vécut à Alexandrie (Égypte)
Il est l’auteur de plusieurs traités scientifiques, dont un traité d’astronomie : l’Almageste.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Ptol%C3%A9m%C3%A9e

Epicycle :
Dans le système géocentrique, l'épicycle et le déférent faisaient partie d'un modèle géométrique qui permettait d’expliquer les variations de vitesse et de direction dans les mouvements apparents de la Lune, du Soleil et des planètes. Il expliquait en particulier le mouvement rétrograde observé sur le déplacement des cinq planètes connues à cette époque. Il permettait aussi de représenter les changements de distance entre la Terre et les autres planètes https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89picycle



Place de la Terre dans l'univers :
Il y eut dans l'Antiquité diverses hypothèses pour tenter d’expliquer les mouvements au sein de la voûte céleste, et la place de la Terre dans ces mouvements.
Ainsi, des pythagoriciens, pensaient que le centre de l’Univers était le siège d'un feu central, autour duquel orbitaient la Terre, le Soleil et les planètes. Dès le IIIe siècle av. J.-C, Aristarque de Samos N1 8, proposera un système dans lequel le Soleil est fixe au centre du monde.
Pourtant le géocentrisme, avec une Terre immobile autour de laquelle toutes les sphères tournent quotidiennement, demeura la théorie reçue jusqu’à l’adoption de la théorie de Copernic, qui s’était inspiré des idées d’Aristarque.

Aristarque de Samos : (-310, -230) astronome et mathématicien, il n’a jamais mentionné dans ses écrits sa vision héliocentrique du cosmos. Son hypothèse est décrite par Archimède : la terre tourne sur elle-même et se déplace sur un cercle centré sur le soleil.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Aristarque_de_Samos

Expansion islamique :

Expansion arabe sous Muhammad et les trois premiers califes :
1 - Muhammad
2 - Abou Bakr (632-634)
3 - Omar (634-644)
4 - Uthman (644-656).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Expansion_de_l%27islam

Nicolas Copernic :(1473 - 1543) chanoine, médecin et mathématicien polonais, il est également astronome.

Johann Bayer :(1572 - 1625) magistrat allemand passionné d'astronomie, il établit en 1603 un catalogue d'étoiles, Uranometria, qui fut le premier atlas couvrant entièrement la sphère céleste. https://fr.wikipedia.org/wiki/Johann_Bayer

Tycho Brahe : (1546 –1601) est un astronome danois.
Il donne la priorité à l'observation, avec le souci constant de valider ses hypothèses au regard de celles-ci.
Ses observations très précises des positions de la planète Mars ont joué un rôle décisif dans la découverte de la trajectoire elliptique des planètes par Johannes Kepler et l’établissement des trois lois qui régissent leur mouvement
https://fr.wikipedia.org/wiki/Tycho_Brahe

Johannes Kepler :(1571-1630) : astronome célèbre pour avoir étudié l’hypothèse héliocentrique de Nicolas Copernic, et avoir découvert que les planètes ne tournent pas autour du Soleil en suivant des trajectoires circulaires parfaites mais des trajectoires elliptiques.

- Première loi de Kepler (Loi des orbites) : Les planètes décrivent des trajectoires elliptiques autour de deux foyers, l'un d'eux étant occupé par le Soleil.

Orbite elliptiue d'une planète.

- Deuxième loi de Kepler (Loi des aires) : Le rayon vecteur (Soleil-Planète) balaie des aires égales pendant des durées égales. Comme on peut le constater sur l’illustration ci-dessous, les aires S1 et S2 et S3 sont égales.


- Troisième loi de Kepler (Loi des périodes) : Elle stipule que le carré de la période de révolution (T²) est proportionnel au cube de la distance au Soleil (a³). Ainsi, le mouvement des planètes du système solaire est décrit par l'équation suivante :


T étant la période de révolution de la planète autour du Soleil, a le demi grand axe de l’ellipse.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Johannes_Kepler
https://jeretiens.net/les-3-lois-de-kepler/
http://matieresscientifiques.fr/terminale-S/physique/lois-de-Kepler/fiche-de-cours/fiche-lois-de-Kepler.html

Isaac Newton : (1643-1727) philosophe, mathématicien, physicien, alchimiste, astronome et théologien anglais.
Il est reconnu pour avoir fondé la mécanique classique, pour sa théorie de la gravitation universelle et la création, en concurrence avec Gottfried Wilhelm Leibniz, du calcul infinitésimal. Il a aussi inventé le télescope à réflexion composé d'un miroir primaire concave appelé télescope de Newton.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Isaac_Newton
https://www.astronomes.com/lhistoire-de-lastronomie/isaac-newton/

Chute des corps :
De fait tout corps tombe sur la masse qui l‘attire.
Simplement, si ce corps est animé d’une vitesse horizontale, il va tomber un peu plus loin. Plus il ira vite, plus il tombera loin. Si bien qu’à une certaine vitesse, celle de libération, il va rater la Terre et se retrouvera « en orbite ».
A une vitesse encore supérieure, il échappera à a force d’attraction.



Edwin Powel Hubble : (1889 - 1953) astronome américain. Il a permis d'améliorer la compréhension de la nature de l'Univers en démontrant l'existence d'autres galaxies en dehors de notre Voie lactée. Observant un décalage vers le rouge du spectre de plusieurs galaxies, il a montré que celles-ci s'éloignaient les unes des autres à une vitesse proportionnelle à leur distance (loi de Hubble) : plus une galaxie est loin de nous, plus elle semble s'éloigner rapidement.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Edwin_Hubble

Décalage vers le rouge – l’effet Doppler au niveau des étoiles :
La lumière qui nous parvient des étoiles est le résultat de la superposition d’un spectre d’émission continu (celui de la lumière originellement émise par l’étoile au sein de sa photosphère), et d’un spectre d’absorption de raies.


Des gaz chauds composés d’atomes divers peuvent émettre des photons qui permettent de reconnaître leur présence dans un spectre d’émission.


Lorsqu’un nuage de gaz froid, qui contient du mercure, s’interpose entre l’étoile et l’observateur, les éléments chimiques qu’il contient n’émettent pas de photons, mais ils absorbent ceux qui proviennent des éléments correspondants dans l’étoile.


Comme on connaît à quel élément les raies de longueurs d’ondes visibles ou absorbées correspondent, il est possible de déterminer la nature des gaz qui composent les régions stellaires.
C’est ici qu’intervient l’effet Doppler observé : les spectres d’absorption qui devraient toujours se situer à la même place sur le spectre d’émission continue, subissent un décalage vers le rouge proportionnel à la vitesse d’éloignement des galaxies.


Voir: https://media4.obspm.fr/public/ressources_lu/pages_indicateur-secondaire/loi-hubble_impression.html
http://effet-doppler.awardspace.com/domaine/astronomie.html
http://www.ac-nice.fr/clea/lunap/html/EmissAbsorb/EmAbEnBref.html

Matière noire et énergie sombre :
La matière noire ou matière sombre désigne une matière hypothétique qui permet de rendre compte d'observations astrophysiques, notamment les estimations de la masse des galaxies ou d’amas de galaxies ainsi que les propriétés des fluctuations du fond diffus cosmologique.
D’autre part, la vitesse de rotation d'une galaxie spirale, maximale à proximité de son centre, devrait décroître en périphérie, évitant ainsi l’éjection de la matière. Or il a été constaté que les étoiles situées en périphérie d’un certain nombre de galaxies tournent trop vite [cf : 21-naissance_univers / rôle régulateur].
Le problème a été résolu en imaginant la présence d’une masse considérable de matière non visible entourant les galaxies, matière qui représenterait jusqu'à près de 90 % de la masse totale de la galaxie.

De même, l’ énergie sombre permet d’expliquer un autre phénomène découvert par l’astronome Edwin Hubble : plus une galaxie est éloignée, et plus elle s'éloigne rapidement. Or, l'attraction gravitationnelle entre les galaxies devrait au contraire la ralentir. Pour justifier ce phénomène, les scientifiques ont dû proposer l'existence d'une forme d'énergie inconnue et répulsive : l'énergie sombre, qui éloigne les galaxies les unes des autres.

En 2018, les analyses du satellite Planck ont évalué les proportions des composants de l'Univers : celui-ci serait composé de 4,9 % de matière ordinaire ; 26,6 % de matière noire ; 68,6 % d'énergie sombre.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mati%C3%A8re_noire

Principe holographique :
En physique théorique, le principe holographique est une conjecture qui a été émise en 1993, dans le cadre de la théorie de la gravité quantique : toute l'information contenue dans un volume d'espace peut être décrite par un calcul qui s’appuie sur les informations provenant de la périphérie.
(Conjecture : opinion fondée sur les probabilités.)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_holographique

Hologramme :
Dans un hologramme, une forme 3D est générée à partir d’une image en deux dimensions.
Pour enregistrer un hologramme, on fait interférer deux faisceaux laser sur une plaque photographique. Le premier faisceau, (l’onde de référence) est envoyé sur la plaque photographique par l’intermédiaire d’un miroir. Le second, (l’onde objet), est envoyé sur l'objet à photographier qui renvoie cette lumière vers la plaque photographique. La figure d'interférences formée par ces deux faisceaux sur la plaque photographique contient toutes les informations concernant la forme et la position de l'objet dans l'espace.


Pour obtenir ce phénomène d'interférences, la lumière utilisée doit être cohérente, c’est-à-dire :
- monochromatique,
- en phase,
- directive,
Seul le laser le permet.

Une fois développée, la plaque photographique est éclairée avec l'onde de référence. L'onde restituée par la plaque est alors une onde identique à l'onde précédemment renvoyée par l’objet (onde objet). Comme l’objet d’origine, l’hologramme observé apparaît alors en 3D ; seules les couleurs ne sont pas restituées du fait de l'utilisation d'une source laser monochromatique.


https://fr.wikipedia.org/wiki/Holographie

Modéliser :(Robert) Mettre en équation un phénomène complexe permettant d’en prévoir l’évolution.

Modèle : représentation simplifiée d’un système ou d’un phénomène physique permettant de reproduire son fonctionnement, de l’analyser, de l’expliquer et d’en prédire certains aspects.
Par exemple ; le modèle de l’atome de Bohr est un des plus utilisé, il représente l’atome par un noyau positif autour duquel gravitent des électrons sur des orbites plus ou moins proche du noyau
http://www.physagreg.fr/methodes-scientifiques-1-modelisation-en-physique.php


Les adorateurs des pierres :
On retrouve encore, aujourd’hui, des vestiges de ces anciennes croyances. Ainsi, au Moyen Orient, la religion était polythéiste et variait selon les régions : de nombreuses divinités étaient identifiées au ciel, aux astres, à certaines pierres et arbres, tandis que les djinns et les esprits se manifestaient sous des formes animales.
C’est ainsi que subsiste une pierre noire située dans l'angle sud-est de la Kaaba, au sein de la mosquée al-Haram de La Mecque ( Arabie saoudite). Selon la tradition, cette pierre remonterait à l'époque d'Adam et Ève.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Arabie_pr%C3%A9islamique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_noire_(islam)

Energie :
du grec ancien enérgeia « force en action », son origine remonte au XVème siècle

Le culte du cargo :
Un culte particulier a pris naissance en Mélanaisie, à l'issue de la Guerre du Pacifique où les populations locales ont été en contact avec des armées dotées d’un matériel considérable. Ayant constaté que les opérateurs radio des troupes au sol semblaient obtenir l’arrivée de navires ou le parachutage de vivres et de médicaments simplement en les demandant dans leur poste radio-émetteur, des indigènes ont eu l’idée de les imiter. Pour cela, ils construisirent de fausses cabines d’opérateur-radio grâce auxquelles ils pouvaient demander ce dont ils avaient besoin. Ils construisirent même des pistes d'atterrissage, espérant que des avions viennent y décharger leur cargaison.

Peter Lawrence a écrit, en 1974, dans son livre intitulé Les Cultes du cargo (éditions Fayard) :
« Les indigènes ne pouvaient pas imaginer le système économique qui se cachait derrière la routine bureaucratique et les étalages des magasins, rien ne laissait croire que les Blancs fabriquaient eux-mêmes leurs marchandises. On ne les voyait pas travailler le métal ni faire les vêtements et les indigènes ne pouvaient pas deviner les procédés industriels permettant de fabriquer ces produits. Tout ce qu’ils voyaient, c’était l’arrivée des navires et des avions. »
https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_du_cargo

Analogie :
L’analogie est un processus de pensée par lequel on remarque une similitude de forme entre deux choses de nature différente. Dans le discours, une analogie explicite est une comparaison, tandis qu'une analogie implicite est une métaphore. La comparaison entre deux routes tortueuses n'est pas une analogie, car ce sont deux objets de même type : c'est une simple ressemblance.

En revanche, dire qu'une route serpente est une analogie : on repère ici la similitude entre deux choses de type différent.


Pensée rationnelle :
Contrairement à la pensée instinctive qui répond aux besoins personnels, la pensée rationnelle est influencée par la vie en société qui impose de renoncer, peu ou prou, à ce que l’on souhaite, pour agir en accord avec le groupe.

El :
La religion d'Ougarit est couramment qualifiée de cananéenne.
El est la plus grande divinité de ce royaume, créateur de l’humanité qui se dit « adm » en langue ougarite.
Le panthéon des dieux présente une structure pyramidale :
    - A son sommet se trouve El accompagné de son épouse ou parèdre(*) Asherah.
    - En dessous on trouve les 60 « enfants divins » dont Baal, le dieu de l’orage, et Yam (YW, Yaw) le dieu des rivières et des mers.
    - Puis vient Kothar wa-Hasis, le « majordome » de la divine famille, et les serviteurs de la divine famille (en hébreu : malakhim), que la Bible appelle « anges » (c’est-à-dire « messagers des dieux »).

(*) Parèdre : divinité associée, à un rang subalterne, au culte et aux fonctions d'une autre divinité.


On retrouve dans la bible ces références à El, Dieu sacrificiel traduit généralement par « Dieu » ou « Le Seigneur »
 
Genèse 22 1 Après ces choses, Dieu (traduction de Elohim) mit Abraham à l'épreuve, et lui dit : Abraham ! Et il répondit : Me voici !
Genèse 22 2 Dieu dit : Prends ton fils, ton unique, celui que tu aimes, Isaac ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai.

Ougarit, histoire et religion : (Mettre dans Note 04 – El ?)
L’histoire d’Ougarit débute à la période néolithique, environ 6000 ans avant notre ère. La période la plus connue, révélée par les fouilles archéologique, concerne une période allant de -1500 à -1200.
Les tablettes mises à jour sur le site montrent qu’Ougarit et Israël partagent un patrimoine littéraire et linguistique commun.

La connaissance de l’histoire de cette région comprend deux périodes.
Avant les recherches archéologiques menées au XXe siècle, l'interprétation à la lettre des textes bibliques était de règle. Il était admis par tous que les écrits la Bible décrivaient de façon fiable l'origine du judaïsme.
Depuis, les textes découverts à Ougarit ont permis de mettre à jour l’une des origines des textes repris près d’un millénaire plus tard lors de l’exil des judéens à Babylone.
Voir : https://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_ougaritique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ougarit


Enfant :
Nous connaissons la vision négative qu’avaient les écrivains du Livre concernant les enfants [cf : place de l’enfant dans la bible]. C’était sans compter sur l’évolution des mentalités au cours des siècles, évolution portée par de grands philosophes ou prophètes.

Abraham : (Genèse 22)
11 Alors l'ange de l'Eternel l'appela des cieux, et dit: Abraham! Abraham! Et il répondit: Me voici!
12 L'ange dit: N'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien; car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique. (refusé à dieu ou à l’ange ?)
13 Abraham leva les yeux, et vit derrière lui un bélier retenu dans un buisson par les cornes; et Abraham alla prendre le bélier, et l'offrit en holocauste à la place de son fils.

Jésus : (Matthieu 19 :14 Marc 10 :14)
Et Jésus dit : Laissez les petits enfants, et ne les empêchez pas de venir à moi; car le royaume des cieux est pour ceux qui leur ressemblent

Il en est allé de même pour la femme.
- Femme :
La femme adultère (Jean 8,1-11)
1 - Jésus se rendit au mont des Oliviers.
2 - Mais dès le matin il revint dans le temple et tout le peuple s'approcha de lui. Il s'assit et se mit à les enseigner.
3 - Alors les spécialistes de la loi et les pharisiens amenèrent une femme surprise en train de commettre un adultère. Ils la placèrent au milieu de la foule
4 - et dirent à Jésus: «Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
5 - Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes. Et toi, que dis-tu?»
6 - Ils disaient cela pour lui tendre un piège, afin de pouvoir l'accuser.
Mais Jésus se baissa et se mit à écrire avec le doigt sur le sol.
7 - Comme ils continuaient à l'interroger, il se redressa et leur dit: «Que celui d'entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle.»

Muhammad ; (Sourate 4).
« Aux hommes revient une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches; et aux femmes une part de ce qu'ont laissé les père et mère ainsi que les proches, que ce soit peu ou beaucoup: une part fixée. »

« O les croyants! Il ne vous est pas licite d'hériter des femmes contre leur gré. Ne les empêchez pas de se remarier dans le but de leur ravir une partie de ce que vous aviez donné, à moins qu'elles ne viennent à commettre un péché prouvé. Et comportez-vous convenablement envers elles. Si vous avez de l'aversion envers elles durant la vie commune, il se peut que vous ayez de l'aversion pour une chose où Allah a déposé un grand bien. »

l’Assyrie est une terre de limon :
La Babylonie et la Chaldée se situent dans une plaine (…) entièrement formée par les alluvions du Tigre et de l’Euphrate. Chaque année, au printemps, les crues des deux fleuves inondent les terres basses et y déposent le limon qui fertilise.

Plaine alluviale de Mésopotamie.

https://books.openedition.org/enseditions/5235?lang=fr
http://www.mediterranee-antique.fr/Auteurs/Fichiers/JKL/Lenormant/Histoire_Orient/T_4/HAO_41.htm

Créationnisme :
Ce terme désigne une doctrine d'ordre religieux selon laquelle un ou plusieurs êtres supérieurs sont les créateurs de la vie. Il est né au XIXe siècle, en réaction contre le darwinisme, et s'oppose au principe d'évolution du vivant fondé sur la sélection naturelle.

Cette doctrine est représentée par un grand nombre de courants, depuis ceux qui soutiennent le fixisme (« créationnisme Jeune-Terre » et « Vieille-Terre ») jusqu’à ceux qui embrassent la théorie transformiste (hypothèse du dessein intelligent et de la panspermie dirigée).

Le créationnisme Jeune-Terre est la forme la plus stricte du créationnisme. Elle interprète la Bible comme un livre de sciences naturelles et d’histoire, et adhère à la croyance selon laquelle le récit de la création de l’univers (Genèse) donne une description exacte de l’origine de l’Univers
En effet, ces textes ayant été « dictés par Dieu », ils ne peuvent être contestés. C’est ainsi que le ciel et la Terre auraient été créés le 23 octobre -40041, Adam et Ève auraient vraiment vécu dans le jardin d'Eden, et les fossiles retrouvés seraient des objets créés tels quels, soit par Dieu comme ébauches ou pour éprouver la foi des êtres humains, soit par le Diable pour les tromper.
Ce courant de pensée refuse toute idée d’évolution, biologique ou géologique

De son côté, le créationnisme Vieille-Terre accepte de reconnaître l'âge avancé de la Terre. Toutefois, l'événement du Big Bang aurait Dieu pour auteur.

La panspermie est une hypothèse selon laquelle l'origine de la vie sur Terre serait due à une ensemencement extraterrestre (apport d’éléments indispensables par des comètes).
La panspermie dirigée est une théorie selon laquelle l'origine de la vie sur Terre serait due à un ensemencement extraterrestre délibéré (volontaire).

Le dessein intelligent est une théorie qui se veut scientifique. Elle considère que « certaines observations de l'Univers et du monde du vivant sont mieux expliquées par une cause « intelligente » que par des processus aléatoires tels que la sélection naturelle. »
Le dessein intelligent ne s'applique qu'au domaine de la biologie, et ne traite pas de l'origine de l'Univers.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ationnisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ationnisme_Jeune-Terre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Cr%C3%A9ationnisme_Vieille-Terre
https://fr.wikipedia.org/wiki/Panspermie
https://fr.wikipedia.org/wiki/Dessein_intelligent

Voir aussi : https://lejournal.cnrs.fr/articles/charles-darwin-de-lorigine-dune-theorie
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dosevol/decouv/articles/chap1/lecointre1.html
Évolution et créationnismes, sur le site du CNRS

De la création du monde à celle de l’être humain à Babylone :
Les mythes mésopotamiens qui traitent de la naissance de l'univers le font à plusieurs reprises par un récit de la séparation du Ciel et de la Terre.
Dans une région où la femme possède un statut privilégié, c’est Nammu, déesse primordiale de la mythologie sumérienne, qui a donné naissance à An (le Ciel) et Ki (la Terre).

La première tentative d’explication de la création de l’homme se trouve dans une œuvre mésopotamienne, le Poème d’Atrahasis (vers 1700 av. J.-C.) : l’homme y est fabriqué par Ea (Enki), à base d’argile et du sang d’un dieu mineur sacrifié. Cette création est devenue nécessaire, car les dieux, devenus trop nombreux, ont besoin de serviteurs.

Le dieu Ea possède la sagesse et la maîtrise des arts et techniques ce qui en fait un véritable démiurge (créateur).
Dans l’Épopée de Gilgamesh, la fabrication d’Enkidu répond à une autre nécessité, celle de modérer Gilgamesh. On retrouve également dans ce texte, l’expression « redevenir argile », qui signifie mourir.
Lorsque Enlil, divinité du vent, déclenche le Déluge pour exterminer les humains, c'est Ea qui vient au secours du « Noé » mésopotamien pour le prévenir de l'imminence du désastre et lui indiquer comment sauver les êtres vivants.

Cette origine de l’homme à partir d’argile va se retrouver dans tous les textes ultérieurs :
- la Genèse, où Dieu crée Adam à son image, avec de la terre animée par son souffle,
- le Coran, l’homme est formé par Allah à partir d’argile à laquelle il insuffle son esprit,
- les Métamorphoses, où Ovide suppose que l’homme a été formé par Prométhée avec de la terre mêlée à l’eau.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mythologie_m%C3%A9sopotamienne#La_cr%C3%A9ation_du_monde
http://crdp.ac-paris.fr/parcours/fondateurs/index.php/category/gilgamesh?paged=2 (Centre régional de documentation pédagogique)
https://fr.wikipedia.org/wiki/Ea_(divinit%C3%A9)

Albert Einstein :
Physicien théoricien d’origine allemande, il publie la théorie de la relativité restreinte en 1905 et la théorie de la gravitation, dite relativité générale, en 1915. Son œuvre a contribué au développement de la mécanique quantique et de la cosmologie. Il a reçu le prix Nobel de physique de 1921 pour son explication de l’effet photoélectrique.
Il est considéré aujourd'hui comme l'un des plus grands scientifiques de l'histoire, son travail est connu du grand public grâce à l’équation E=mc2, qui établit une équivalence entre la matière et l’énergie d’un système.

Epigénétique :
Alors que la génétique concerne l’étude des gènes, l’épigénétique s’intéresse aux informations qui définissent comment ces gènes vont être utilisés par une cellule. C’est ainsi que certaines séquences vont se déplacer pour permettre aux cellules ou aux organismes de s’adapter aux changements environnementaux.

Système immunitaire :
La physiologie des plantes montre qu’un système immunitaire élaboré n’est pas nécessaire pour assurer leur protection contre les agressions en provenance du milieu extérieur : des composants chimiques (pyrèthre par ex) sont tout à fait suffisants.
Le système immunitaire s’avère posséder deux fonctions complémentaires :
- cibler les agents étrangers qui sont parvenus pénétrer à l’intérieur de l’organisme (rôle d’une armée assurant la protection contre une agression extérieure),
- mais aussi éradiquer les cellules même de l’organisme qui, en se développant anarchiquement (cellules cancéreuses), peuvent mettre la vie en danger (rôle d’une police assurant l’ordre à l’intérieur des frontières).

Perspective :
Le Robert : art de représenter les objets sur une surface plane, de telle sorte que leur représentation coïncide avec la perception visuelle qu’on peut en avoir, compte tenu de leur position dans l’espace par rapport à l’œil de l’observateur.

Agitation moléculaire :
Le mouvement brownien décrit le mouvement aléatoire d'une particule immergée dans un fluide et soumise aux chocs créés par les molécules du fluide environnant. Il en résulte un mouvement très irrégulier de la particule, mouvement décrit pour la première fois en 1827 par le botaniste Robert Brown.
Ainsi, les molécules d'eau, en perpétuel mouvement, parcourent en moyenne 0,6 mm par minute.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_brownien

Yam et Ashera :
On retrouve dans les mythes mésopotamiens (-3000 ans avant J.C. la plupart des textes repris par les judéens durant leur exil à Babylone (-600 avant J.C.).
Ainsi, dans l’épopée d’Atrahasis et Gilgamesh, écrite à cette époque, on retrouve une histoire proche de celle du jardin d’Éden, on y retrouve également une variante du mythe du Déluge.
De même le mythe d’Adapa serait à l'origine de la tentation par le serpent dans le mythe d'Adam et Eve.

Parallèlement on retrouve le dieu Yam (ou Yaw, Yammu, Yamm), divinité du chaos (*) et des mers déchaînées évoquée dans les écrits de l'ancienne cité d’Ougarit.
On oppose souvent Yam à Baal, le dieu de l’Orage, dont le nom signifie « seigneur ». En ougaritique, Baal est parfois cité comme « roi des cieux », ou « premier fils d'El ».
    (*) Dans la mythologie grecque, Chaos définit l’état de l'univers avant sa création.

Yah est la plus ancienne forme du nom de Yahweh. On retrouve cette appellation dans la Bible hébraïque (26 occurrences quand il est employé seul, sans compter les utilisations composées). Peu utilisée dans le judaïsme, celui-ci privilégie Elohim, Adonaï (seigneur), HaShem (le nom) ou YHWH.

Le terme Yah est traduit diversement suivant les bibles :

Darby Bible Exode 15:2
Jah est ma force et mon cantique, et il a été mon salut.

Bible TOB
Ma force et mon chant, c’est le Seigneur. Il a été pour moi le salut.

La Bible de Jérusalem
Jah est ma force

Louis Segond Bible
L'Eternel est ma force

Martin Bible
L'Eternel est ma force
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Origines_du_juda%C3%AFsme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Yam

Naissance du monothéisme : XIVème siècle avant notre ère.

1 - Les cultes en présence :
    a – Culte d’Aton en Egypte : XIVème siècle avant notre ère.
Le culte d'Aton a été développé par les pharaons Thoutmosis IV et Amenhotep III, mais c’est le fils de ce dernier, Amenhotep IV, qui fera de la personnification du disque solaire, Aton, le dieu unique de l'Égypte.
Amenhotep IV prendra alors le nom d'Akhénaton qui signifie « celui qui est utile à Aton ». Il construira et lui consacrera une nouvelle capitale : Akhetaton, « l'Horizon d'Aton », (aujourd’hui Tell el-Amarna).


    b – Culte d’El à Ougarit : Du XVème au XIIIème siècle avant notre ère.
Dans le royaume d’Ougarit, le dieu qui occupe la position de divinité dominante dans les textes religieux est El, dont le nom signifie littéralement « Dieu ».

    c – Culte de Mazda en Perse : 1er millénaire avant J.C..
Le zoroastrisme est une religion monothéiste de l’ancienne Perse. Elle résulte d’une adaptation du mazdéisme au cours du Ier millénaire av. J.-C., et tire son nom de son fondateur Zarathoustra (Zoroastre pour les Grecs).
La réforme religieuse de Zarathoustra a eu pour principal effet d'orienter la religion mazdéenne vers le monothéisme avec un dieu majeur, Ahura Mazdâ (le Seigneur Sage), entouré d'un certain nombre de divinités. En créant le ciel et la terre, Ahura Mazda a mis fin au chaos initial.


Zarathoustra a également condamné les rites et les sacrifices traditionnels offerts aux dieux par les Perses. Considérant qu’il y a en tout homme deux tendances, l'une vers le bien, l'autre vers le mal, il a proposé de toujours choisir le côté du bien.

Les zoroastriens considèrent que leur dieu n'a besoin ni d'adoration, ni d'intermédiaires.

2 - La convergence des grandes religions :

Prélude au monothéisme, les dieux majeurs.

Comment ces religions tendant vers un dieu souverain ont-elles abouti au monothéisme actuel ?

Comme on peut le constater, le monothéisme est né dans une région où se côtoyaient une multitude de divinités. Pourtant, l’une d’elles s’est imposée. Pour l’expliquer, une réponse est proposée par Thomas Römer, professeur au Collège de France, auteur de « La Bible, quelles histoires ! » (Bayard) et de « L’Invention du monothéisme » (Seuil). On comprend mieux, alors, comment le dieu tribal Yahvé s’est transformé en Dieu universel.

Le dieu unique que nous connaissons aujourd’hui est né au sein du peuple hébreu, vers les VIe-Ve siècles avant notre ère.

C’est en effet vers 620 avant notre ère, dans le royaume de Juda, que l’on est passé du polythéisme à la monolâtrie, sous le règne du roi Josias (-639-609) (*). Seule la vénération de Yahvé est devenue légitime, bien qu’il existe une multitude d’autres dieux comme ont pu le découvrir les archéologues (**), et comme le reconnaissent de nombreux passages du Livre (***) : Il fallait donc qu’un événement dramatique survienne pour que YHWH surpasse tous les dieux existants.
Cet événement a été la destruction du temple et l’exil.

Yhwh, dieu principal
-587 Exil à Babylone

En 587 avant notre ère, le royaume de Juda est attaqué par les troupes du roi babylonien Nabuchodonosor II, et le temple de Jérusalem détruit. Le successeur de Josias est tué, tandis que son fils Joachin et les autres notables et lettrés du royaume sont déportés à Babylone.
Le royaume de Juda devient alors une province de l'Empire perse, Yehoud : la Judée. Ses habitants sont désormais appelés Yehoudim, les Judéens, ou Juifs.

Ayant montré son incapacité à protéger son peuple, le dieu des hébreux aurait alors pu disparaître. C’est pourtant de ce désastre que va jaillir l’idée monothéiste.

C’est durant leur exil à Babylone que les scribes exilés vont réécrire l’histoire, transformant l’échec de leur dieu en une formidable preuve de sa puissance. Le peuple d’Israël n’a pas été anéanti par les armées des conquérants, c’est Yahvé lui-même qui a fait venir les Babyloniens en Judée pour sanctionner son peuple et ses rois qui n’ont pas respecté la vénération exclusive qui lui était due. La défaite imputable à la puissance des autres dieux s’est transformée en punition voulue par un dieu encore plus puissant, capable d'imposer sa volonté à l'ennemi.

Rédaction des textes (-587)
Retour d’exil 49 ans plus tard. (-538)
Yhwh, devient progressivement le dieu unique (-300 à -100)

Peu à peu va s’imposer l’idée, pour les hébreux, que les dieux des autres nations sont de faux dieux : « Ils sacrifiaient à des démons qui ne sont pas Dieu » ( Deutéronome : 32, 17).

Tout comme le christianisme, apparu plus tard en réaction à la mort de Jésus, mort transformée en Résurrection, le monothéisme est né en réaction à une catastrophe.

Pourtant, si les écrits rassemblés dans le Livre marquent la naissance du monothéisme, ce n’est pas avant les IIIe-IIe siècles avant notre ère que le monothéisme sera définitivement adopté par les Judéens! C’est ainsi, qu’une communauté installée à Éléphantine (une île dans le Nil au sud de l’Égypte), vénérait, jusqu’au début du IVe siècle avant notre ère, Yahvé avec une déesse, Anat, et un troisième dieu, Ashim Béthel.

L’évolution du dieu El.

L’évolution ultérieure du dieu unique.

    (*) La Bible présente Josias comme un réformateur, mettant tout en œuvre pour exclure toute autre divinité que Yhw.
Deuxième livre des Rois
Chapitre 23 : 4-7
4 - Le roi ordonna à Helcias, le grand prêtre, aux prêtres du second ordre et à ceux qui gardaient la porte, de rejeter du temple de Yahweh tous les ustensiles qui avaient été faits pour Baal, pour Astarté et pour toute l'armée du ciel; et il les brûla hors de Jérusalem dans les champs du Cédron, et en fit porter la poussière à Béthel.
5 - Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda, pour brûler des parfums sur les hauts lieux, dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, aux douze signes et à toute l'armée du ciel.
6 - Il rejeta de la maison de Yahweh l'aschérah qu'il transporta hors de Jérusalem, vers la vallée du Cédron; il la brûla dans la vallée du Cédron et, l'ayant réduite en poussière, il jeta cette poussière sur les sépulcres des enfants du peuple.
7 - Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de Yahweh, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté.
https://bible.catholique.org/deuxieme-livre-des-rois/3950-chapitre-23
                                                                                                                                                                                                                                (**) Le polythéisme israélite est en effet bien attesté avant Josias. « Les inscriptions datant du VIIIe siècle, trouvées sur le site de Kuntillet Ajrud, dans le nord-est du Sinaï font apparemment référence à la déesse Asherah comme étant l'épouse de Yahvé ». On trouve aussi la mention « YHWH et son Ashera » sur une inscription datant de la monarchie tardive (vers -600) dans la région de la Shefelah (royaume de Juda).

    (***) Deutéronome (6, 14-15).
« Vous n’irez pas à la suite d’autres dieux, dieux despeuples qui seront autour de vous, car Yahvé, ton Seigneur, au milieu de toi, est un Dieu jaloux.»
http://www.lemondedesreligions.fr/savoir/un-dieu-unique-le-rejet-d-un-ciel-trop-plein-16-04-2015-4624_110.php
https://fr.wikipedia.org/wiki/Culte_d%27Aton
https://fr.wikipedia.org/wiki/Zoroastrisme
https://fr.wikipedia.org/wiki/Josias

La monolâtrie :
La monolâtrie est une doctrine religieuse, forme hiérarchique du polythéisme. Elle reconnaît l'existence de plusieurs dieux, mais en vénère un de préférence, voire à l'exclusion des autres.
En ce sens, il serait plus juste de requalifier le dieu « unique » en dieu « majeur ».

Le statut de la femme en Mésopotamie :

Assyrie :
Sur le site archéologique de Kültepe (capitale du royaume de Kanesh), en Turquie, les tablettes d’argile utilisées par les marchands assyriens, ont révélé que les femmes de cette société mésopotamienne avaient la liberté et la capacité d’agir par elles-mêmes.

Lorsque les marchands de la cité-État d’Assour venaient y vendre de l’étain et des étoffes, les femmes prenaient la tête du foyer : elles élevaient les enfants, tissaient, vendaient leurs étoffes et passaient des contrats. Elles étaient autonomes, gagnaient leur vie et géraient leur propre pécule.”


Les femmes assyriennes étaient très influentes dans la vie quotidienne, souligne l’archéologue Cécile Michel. Elles avaient beaucoup plus de droits que les femmes babyloniennes, qui vivaient à la même époque dans le sud de la Mésopotamie (voir ci-dessous).
Parmi ces droits, la femme pouvait marier sa fille sans l’accord de son mari. Elle pouvait demander le divorce en échange d’une peine pécuniaire identique à celle de son époux. Les contrats de mariage prévoyaient la séparation des capitaux, une clause qui conférait l’autonomie financière à l’épouse.
Les femmes étaient aussi les gardiennes de la religion et des principes moraux,
En Les femmes assyriennes étaient très influentes dans la vie quotidienne, souligne l’archéologue Cécile Michel. Elles avaient beaucoup plus de droits que les femmes babyloniennes, qui vivaient à la même époque dans le sud de la Mésopotamie (voir ci-dessous).
Parmi ces droits, la femme pouvait marier sa fille sans l’accord de son mari. Elle pouvait demander le divorce en échange d’une peine pécuniaire identique à celle de son époux. Les contrats de mariage prévoyaient la séparation des capitaux, une clause qui conférait l’autonomie financière à l’épouse.
Les femmes étaient aussi les gardiennes de la religion et des principes moraux,
revanche, elles étaient absentes sur le plan politique. La Cité-Etat d’Assour était dirigée par un roi et une assemblée exclusivement masculine.

Egypte :
De même, en Egypte ancienne, la femme était l’égale de l’homme : elle pouvait faire des études, hériter, léguer, divorcer, intenter un procès pour récupérer les biens du ménage et le gagner, et même se remarier.

Rares sont les civilisations antiques où la femme pouvait prétendre à des postes sociaux importants. Hérodote lui-même avait été surpris par l’émancipation des Egyptiennes, loin de la condition féminine dans la Grèce antique, où la femme était considérée comme « une éternelle mineure ».
Chose exceptionnelle au cours de l’histoire tant antique qu’actuelle, elles avaient même accès au poste suprême, comme les Cléopâtre, dont la plus célèbre, Cléopâtre VII (-69 à -30), est connue pour sa relation avec Marc Antoine.
Parmi les femmes pharaons les plus certaines et les plus connues on peut citer :
Nitocris (VIe dynastie),
Néférousobek (XIIe dynastie),
Hatchepsout (XVIIIe dynastie),
Ânkh-Khéperourê (XVIIIe dynastie),
Taousert (XIXe dynastie).


Diffusion de l’indo-iranien et de ses multiples variantes.

Babylone :
Tout comme en Assyrie, les femmes disposaient de protections, notamment les veuves : elles pouvaient garder l'usufruit des biens de leur dot et du présent de mariage ou bien avoir droit à une part sur l'héritage de leur défunt mari, sans pouvoir en être dépossédées par leurs enfants.

Toutefois, comme le stipule le Code d’Hammurabi (texte juridique babylonien daté d'environ 1750 av. J.-C.), elle était assujettie à son mari, et sa conduite en tant qu’épouse réprimée.
Prise sur le fait d’adultère, son mari possédait un droit de vie ou de mort, la même sentence s'appliquant à son amant. Cependant, dans ce cas, seul le roi décidait de la sanction car l'époux n'avait aucun droit sur lui.
Si l'épouse était calomniée, elle devait elle-même se laver des soupçons pesant sur elle.

Le statut de la femme aux premiers temps du judaïsme :

C’est d’ailleurs cette influence babylonienne qui semble avoir déterminé le statut de la femme dans la première version du monothéisme, après le retour d’exil. On la retrouve dans le Talmud où l’on peut lire « Plutôt brûler la Torah que de la confier à une femme », ou dans certaines prières traditionnelles « Béni sois Tu de ne pas m’avoir fait femme » (phrase aujourd’hui supprimée des livres de prières dans le monde libéral).
On la retrouve également dans l’évangile de Jean
Jean 8-4 : ils dirent à Jésus: Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d'adultère.
Jean 8-5 : Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes : toi donc, que dis-tu?
Moïse, élevé en Egypte selon la bible, aurait-il eu une éducation Babylonienne ?

La femme semble bien avoir perdu son statut de femme libre dans une culture ou l’aspect masculin du dieu s’est imposé.


https://www.nationalgeographic.fr/histoire/il-y-4-000-ans-les-femmes-assyriennes-legal-des-hommes
https://www.lemonde.fr/decryptages/article/2016/03/04/les-femmes-au-temps-des-pharaons_4876596_1668393.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Place_des_femmes_dans_l%27%C3%89gypte_antique
https://fr.wikipedia.org/wiki/Code_de_Hammurabi
http://madame.lefigaro.fr/societe/judaisme-aime-t-femmes-260914-959022

Muhammad :
Le fondateur de l’islam est désigné, en français, sous le nom de Mahomet, qui dérive de l’arabe Muhammad. Toutefois, cette adaptation francisée n’est pas sans susciter la polémique, car chargée d’une connotation péjorative. En effet, tout nom propre subit un phénomène d’altération lorsqu’il passe de sa langue d’origine à une langue d’accueil.
Muhammad, prénom arabe du prophète de l’islam qui signifie littéralement « celui qui est digne de louange », n’a pas échappé à ce phénomène lors de sa réception dans le monde chrétien.

Quelle serait alors l’origine du terme « Mahomet » ? Cela viendrait de « ma houmid » qui signifie : « l’indigne de louange ».

http://www.lemondedesreligions.fr/une/de-muhammad-a-mahomet-11-07-2017-6473_115.php
http://www.lallab.org/4-raisons-darreter-dappeler-mahomet-le-prophete-de-lislam/
Voir aussi : « A propos de la forme du nom de Mahomet » Michel MASSON Université de Paris III- Sorbonne Nouvelle
www.selefa.asso.fr/files_pdf/AcBul09T02.pdf

Les évangiles, enseignement de Jésus :
La première mise par écrit des paroles de Jésus aurait eu lieu vers l’an 50, dans un document appelé Source Q, qui serai à l’origine des éléments communs aux évangiles de Matthieu et Luc. Ce document semble avoir été un recueil des paroles de l’homme Jésus.

La seconde étape de la rédaction des évangiles a été l’évangile de Marc, aux alentours de l’an 70. Selon Bultmann, la nouveauté a été d’y présenter Jésus comme un « homme divin »

La troisième étape a été la rédaction des évangiles de Matthieu et de Luc, vers 80-85. sensiblement à la même époque, mais dans des aires géographiques différentes. Matthieu et Luc ne se sont pas connus et leurs textes très proches suggèrent qu’ils ont puisé leurs informations à partir d’une source préexistante (la source Q) aujourd’hui disparue.
La croyance en la pleine divinité de Jésus s’étant affirmée, permet d’expliquer que ces évangiles aient fait précéder l’histoire de sa vie de récits (…) relatant une enfance hors du commun, et l’aient fait suivre de récits de résurrection et d’apparitions, en Galilée, selon Matthieu, à Jérusalem, selon Luc, récits attestant de sa divinité.

Une quatrième et dernière étape a été la rédaction du quatrième évangile par Jean (que l’on confond parfois avec Jean, compagnon de Jésus), à la fin du Ier siècle (90 à 100 après J.C.).

https://larevuereformee.net/articlerr/n200/la-datation-des-evangiles

Argent :
Aujourd’hui, les inégalités économiques font que les 8 personnes les plus riches du monde possèdent autant que les 3,5 milliards les plus pauvres.
A cela s’ajoutent les erreurs d’appréciation imputables à notre cerveau, susceptible de donner des réponses en fonction de ce qu’il suppose, et non de ce qu’il sait. C’est ainsi que 5000 personnes interrogées aux Etats-Unis ont estimé que l’écart entre le salaire d’un ouvrier non qualifié et de son dirigeant d’entreprise est de 1 à 30, alors que cet écart est de 1 à 350 (le patron gagne en 1 jour ce que son ouvrier gagne en 1 an).
cf : Science et Vie 1211

Tolérance et règles de conduite :

Bible : (Ex 20,2-17)
20.2 Je suis l'Éternel, ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
20.3 Tu n'auras pas d'autres dieux face à moi.
20.4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
20.5 Tu ne te prosterneras pas devant d'autres dieux que moi, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent
20.6 et qui fais miséricorde jusqu'en mille générations à ceux qui m'aiment et qui gardent mes commandements.
20.7 Tu n'invoqueras point le nom de l'Éternel, ton Dieu, en vain ; car l'Éternel ne laissera point impuni celui qui invoque son nom en vain.
20.8 Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier.
20.9 Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage.
20.10 Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes.
20.11 Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour : C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.
20.12 Honore ton père et ta mère, afin que tes jours se prolongent dans le pays que l'Éternel, ton Dieu, te donne.
20.13 Tu ne tueras point.
20.14 Tu ne commettras point d'adultère.
20.15 Tu ne déroberas point.
20.16 Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.
20.17 Tu ne convoiteras point la maison de ton prochain ; tu ne convoiteras point la femme de ton prochain, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni aucune chose qui appartienne à ton prochain.
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9calogue

Evangiles : Jean (15, 12-17)
12 Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés.
13 Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu’on aime.
14 Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande.
15 Je ne vous appelle plus serviteurs, car le serviteur ne sait pas ce que fait son maître ; je vous appelle mes amis, car tout ce que j’ai entendu de mon Père, je vous l’ai fait connaître.
16 Ce n’est pas vous qui m’avez choisi, c’est moi qui vous ai choisis et établis, afin que vous alliez, que vous portiez du fruit, et que votre fruit demeure. Alors, tout ce que vous demanderez au Père en mon nom, il vous le donnera.
17 Voici ce que je vous commande : c’est de vous aimer les uns les autres.
https://www.aelf.org/bible/Jn/15

Coran : (Sourate 5-verset 48)
« Si Dieu l’avait voulu, il aurait fait de vous une seule communauté. Mais il a voulu vous éprouver par le don qu’il vous a fait. Cherchez à vous surpasser les uns et les autres par les bonnes actions. Votre retour à tous se fera vers Dieu, il vous éclairera au sujet de vos différences ».
https://gric-international.org/2012/publications-du-gric/gric-de-paris/si-dieu-lavait-voulu-vivre-en-harmonie-avec-lautre-avec-ses-differences/
http://mosquees-nevers.fr/wp/blog/2016/01/12/lislam-et-le-respect-des-autres-croyances/

Certitudes :
C’est ainsi que ces certitudes auront été à l’origine de trois guerres de conquêtes territoriales parmi les plus cruelles qu’aient subi l’humanité, guerres qui se succèdent sans discontinuer depuis le 1er septembre 1939.
Ces trois guerres ont pour particularité de trouver leur justification à partir d’événements imaginaires ou réels remontant respectivement à 5000, 2500 et 1400 ans.

- la première guerre s’est appuyée sur la croyance qu’il ait pu exister une race aryenne ; de fait, une entité culturelle qui aurait existé au IIIe millénaire avant notre ère, entre les mers Caspienne et d’Aral et aurait étendu son influence vers l’Inde et l’Europe.

Au XIXe siècle, on croyait que le terme Aryen désignait tous les peuples indo-européens.
En raison des interprétations inexactes qui ont été faites de ce mot qui désigne seulement une famille de langues, on parle aujourd’hui d’indo-iranien.
Les langues indo-iraniennes (précédemment qualifiées d’aryennes) qui se sont développées à l’âge du fer (*), présentent des racines communes et apparentent les langues de peuples divers : Latins, Celtes, Slaves, Germains, ou Grecs. Ces peuples forment une famille qualifiée d'indo-européenne.
Le terme « Aryens » ou « Indo-Européens », ne désigne donc pas un peuple, et encore moins une « race » (**), classification biologique inexistante au sein de l’espèce humaine.

Il va de soi qu’assimiler une famille de langues, aux milliers de variantes, à un seul peuple pouvait permettre de s’arroger des droits sur un immense territoire.

Diffusion de l’indo-iranien et de ses multiples variantes.

(*) Age du cuivre : (8000 ans avant notre ère) cuivre natif travaillé à froid ou à faible température

Age du bronze : (3000 à 1000 avant notre ère)
Le bronze est un nom générique qui était donné autrefois à tous les alliages de cuivre. Aujourd'hui son sens s'est restreint aux alliages de cuivre et d'étain.
Les alliages de cuivre désignent un ensemble d'alliages où la teneur en cuivre est majoritaire et qu'on appelle cupro-alliages. Ils ont en général une bonne résistance à la corrosion.

Age du fer : Il débute vers 1100 avant notre ère dans le monde méditerranéen, vers 800 à 700 avant notre ère dans le nord de l'Europe1 et vers 500 avant notre ère en Afrique.
L'adjonction de très faibles quantités d'autres éléments modifie considérablement les propriétés mécaniques du fer. Additionné de carbone et d'autres éléments, il forme les aciers.

(**) Il va de soi qu'une différence de pigmentation de la peau ne peut constituer une différence de "race" au sein de l'espèce humaine. De plus, les découvertes actuelles montrent que chaque être humain possède dans son génome des ADN néandertalien et dénisovien, montrant un métissage permanent des différentes populations humaines, chacune apportant, avec sa culture, des avantages adaptatifs.

De fait, le terme "race" est rarement utilisé dans le langage scientifique, car non pertinent pour designer des catégories. Son utilisation concerne uniquement les espèces animales domestiquées et aux caractéristiques artificiellement sélectionnées(chiens, chats, animaux de la ferme...).
- la guerre qui lui a immédiatement succédé est aujourd’hui motivée par l’annexion d’un territoire qui aurait été octroyé par un dieu il y a 2500 ans. Sur quels critères ?
La définition géographique donnée par la Bible s’avère bien floue (*) : certains textes bibliques attribuent des lieux de vie aux personnages concernés (Ge 28), d’autres attribuent des territoires plus étendus (Ge12,17,26) reprenant en cela les termes sans doute employés par Cyrus, lorsqu'il accorda aux judéens le droit de retourner sur leurs terres.
D’autres enfin ne précisent aucune limite aux territoires octroyés (Ge13), voire attribuent un territoire allant du « fleuve d’Égypte jusqu’au grand fleuve, au fleuve d’Euphrate (Ge15), c’est-à-dire l’ensemble du royaume assyrien sous Assurbanipal, après que celui-ci ait vaincu les égyptiens en -568.

Les cités états entre Jourdain et Méditerranée.
Le royaume Assyrien sous Assurbanipal .

L’évolution du dieu El. -La dernière guerre, enfin, a pour intention de restaurer le califat abbasside disparu depuis 13 siècles.
Le califat abbasside est un califat sunnite qui a gouverné le monde musulman de 750 à 1258. Il a disparu avec la destruction de Bagdad par les Mongols au XIIIe siècle.

Le califat abbasside dans sa plus grande extension, à la fin du VIIIe siècle.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Aryens
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arthur_de_Gobineau
L'Essai sur l'inégalité des races humaines
https://www.histoire-pour-tous.fr/dossiers/5491-les-aryens-une-histoire-europeenne-et-indienne.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Terre_d%27Isra%C3%ABl
https://fr.wikipedia.org/wiki/Califat_abbasside

(*) Les dons de terres par yhwh dans le Livre :

Genèse 12.6 : Abram parcourut le pays jusqu'au lieu nommé Sichem, jusqu'aux chênes de Moré. Les Cananéens étaient alors dans le pays.
Genèse 12.7 : L'Eternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité.

Genèse 13.
1 Abram remonta d'Egypte vers le midi
2 Abram était très riche en troupeaux, en argent et en or.
3 Il dirigea ses marches du midi jusqu'à Béthel, jusqu'au lieu où était sa tente au commencement, entre Béthel et Aï,
4 au lieu où était l'autel qu'il avait fait précédemment. Et là, Abram invoqua le nom de l'Eternel.

14 L'Eternel dit à Abram, après que Lot se fut séparé de lui: Lève les yeux, et, du lieu où tu es (*), regarde vers le nord et le midi, vers l'orient et l'occident;
15 car tout le pays que tu vois, je le donnerai à toi et à ta postérité pour toujours. (indique la région où l’on vit)

    (*) Pour un homme dont les yeux sont de 1,73 mètre au-dessus du bord de la mer, l'horizon se trouve à environ 4 700 m ou 4,7 km. Ce don (environ 78 km2) semble donc concerner la vallée où un chef nomade vient d’arriver, et où il va pouvoir installer sa tribu.
http://villemin.gerard.free.fr/aScience/Physique/OPTIQUE/Horizon.htm
 

Genèse 17.
8 Je te donnerai, et à tes descendants après toi, le pays que tu habites comme étranger, tout le pays de Canaan, en possession perpétuelle.

Genèse 26.3
2 L'Eternel lui apparut, et dit: Ne descends pas en Egypte, demeure dans le pays que je te dirai.
3 Séjourne dans ce pays-ci: je serai avec toi, et je te bénirai, car je donnerai toutes ces contrées à toi et à ta postérité, et je tiendrai le serment que j'ai fait à Abraham, ton père.
6 Et Isaac resta à Guérar.

Genèse 28.
10 Jacob partit de Beer-Schéba, et s'en alla à Charan (Nord de la mésopotamie).
12 Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.
13 Et voici, l'Eternel se tenait au-dessus d'elle; et il dit: Je suis l'Eternel, le Dieu d'Abraham, ton père, et le Dieu d'Isaac. La terre sur laquelle tu es couché, je la donnerai à toi et à ta postérité.

Genèse 35.
6 Jacob arriva, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à Luz, qui est Béthel, dans le pays de Canaan. 7Il bâtit là un autel, et il appela ce lieu El-Béthel; car c'est là que Dieu s'était révélé à lui lorsqu'il fuyait son frère
9 Dieu apparut encore à Jacob, après son retour de Paddan-Aram, et il le bénit.
12 Je te donnerai le pays que j'ai donné à Abraham et à Isaac, et je donnerai ce pays à ta postérité après toi.

Nombres 33 :
50 L'Eternel dit à Moïse dans les plaines de Moab, près du Jourdain, vis-à-vis de Jéricho :
51 « Transmets ces instructions aux Israélites : Lorsque vous aurez passé le Jourdain et que vous serez entrés dans le pays de Canaan,
52 vous chasserez devant vous tous les habitants du pays. Vous détruirez toutes leurs idoles en pierre et en métal fondu, et vous éliminerez tous leurs hauts lieux.
53 Vous prendrez possession du pays et vous vous y établirez, car je vous ai donné ce pays pour qu'il soit votre propriété.

Nombres 34 :
1 L'Eternel dit à Moïse :
2 Donne l’ordre suivant aux Israélites : Quand vous serez entrés dans le pays de Canaan, ce pays deviendra votre héritage. C’est le pays de Canaan dont voici les limites.
3 Le côté sud commencera au désert de Tsin près d'Edom. Ainsi, votre frontière sud partira de l'extrémité de la mer Morte, à l’est.
4 Elle tournera au sud de la montée d'Akrabbim, passera par Tsin et s'étendra jusqu'au sud de Kadès-Barnéa. Elle continuera par Hatsar-Addar et passera vers Atsmon.
5 Depuis Atsmon, elle tournera jusqu'au torrent d'Egypte pour aboutir à la mer.
6 Votre frontière ouest sera la mer Méditerranée : ce sera votre frontière à l'ouest.
7 Voici quelle sera votre frontière nord : à partir de la Méditerranée, vous la tracerez jusqu'au mont Hor ;
8 depuis le mont Hor, vous la ferez passer par Hamath et arriver à Tsedad.
9 Elle continuera par Ziphron pour aboutir à Hatsar-Enan : ce sera votre frontière au nord.
10 Vous tracerez votre frontière est de Hatsar-Enan à Shepham.
11 Elle descendra de Shepham vers Ribla, à l'est d'Aïn. Elle descendra et s'étendra le long du lac de Génésareth, à l'est.
12 Elle descendra encore vers le Jourdain pour aboutir à la mer Morte. Tel sera votre pays avec ses frontières tout autour.

Deutéronome 11
23 l'Eternel chassera devant vous toutes ces nations, et vous vous rendrez maîtres de nations plus grandes et plus puissantes que vous.
24 Tout lieu que foulera la plante de votre pied sera à vous: votre frontière s'étendra du désert au Liban, et du fleuve de l'Euphrate jusqu'à la mer occidentale.
25Nul ne tiendra contre vous. L'Eternel, votre Dieu, répandra, comme il vous l'a dit, la frayeur et la crainte de toi sur tout le pays où vous marcherez.

    L'extension approximative de l'Empire babylonien sous le règne de Nabonide (-556 -539).
 

Genèse 15.
18 En ce jour-là, l'Eternel fit alliance avec Abram, et dit: Je donne ce pays à ta postérité, depuis le fleuve d'Egypte jusqu'au grand fleuve, au fleuve d'Euphrate,

    L'extension approximative de l'Empire assyrien sous le règne d'Assurbanipal (-668 -627).
 

https://saintebible.com/

Bien entendu si certains dons semblent le fait de la bienveillance d’un dieu (Ge 12), d’autres font plutôt référence à l'alliance qui s'établit entre un empereur tout puissant et un chef de tribu (Ge 15, Ge 17), voire à l’ordre que peut donner un souverain à ses troupes pour conquérir un territoire (Nombres 33).

Pour toutes ces raisons, il semble bien difficile d’attribuer tous ces textes disparates à un dieu unique, ou alors un dieu bien versatile, plus enclin à satisfaire tous les caprices des hommes, voire les inciter à des conquêtes meurtrières peu respectueuses des 10 paroles, alors que ces dernières auraient dû prévaloir.